Accueil > Blog > La maintenance préventive de votre pompe. Un investissement très rentable !

La maintenance préventive de votre pompe est rentable !


Blog
La maintenance préventive de votre pompe. Un investissement très rentable !

 

Ce n'est pas un secret que d'affirmer que les pompes fonctionnant à leurs meilleurs rendements consomment moins d'énergie, sont moins immobilisées et coûtent moins cher à leurs utilisateurs. Le temps consacré à la maintenance d'une pompe est, en réalité, un investissement dans la durée de vie de la pompe.
Il y a un grand nombre de moyens de réduire ce coût de maintenance, le plus simple étant bien sûr d'utiliser une pompe conçue à cet effet. 

 

Les signes habituels de diminution de rendement d'une pompe centrifuge

 

● La diminution notable du débit.

Une pompe centrifuge crée du débit et de la pression. Le débit de votre pompe doit être surveillé mais, rares sont ceux qui disposent d'un débitmètre sur leurs installations. Est-ce que ce débit a visiblement diminué ou est-ce que la pompe prend plus de temps pour effectuer la même tâche ?

Les raisons d'une baisse de débit peuvent être diverses, et, entre autres, une obstruction de la tuyauterie ou une usure de la roue ou des plaques d'usure.

Afin de déterminer la cause d'une diminution de débit, les pressions à l'aspiration et au refoulement de la pompe peuvent être mesurées pendant son fonctionnement par le biais de manomètres.

 

● La pompe est bruyante.

Si le bruit de la pompe ressemble au claquement de billes sur du métal, c'est un indicateur de cavitation. Ce phénomène peut être provoqué par une hauteur ou une longueur d'aspiration excessive, une obturation de la tuyauterie ou de la crépine, une combinaison de ces éléments ou encore un problème au refoulement de la pompe.

Des roulements défaillants peuvent également être à l'origine de ce bruit. Il vous faudra déterminer si le bruit est mécanique ou hydraulique en faisant tourner brièvement la pompe à sec.

 

● La pompe se bouche fréquemment.

La présence de lingettes et filasses, de plus en plus fréquentes, viennent boucher les pompes. C'est également un signe d'usure de la plaque ou de l'anneau d'usure devant la roue. En effet, par l'augmentation de cette distance, le débit de recirculation augmente, les lingettes viennent se logent sur les aubes de la roue et le rendement de la pompe diminue. Un réglage de ce jeu hydraulique permettra de rétablir le rendement de la pompe mais également les bouchages fréquents.

 

En conclusion

Le rendement d'une pompe ne s'arrête pas exclusivement à la valeur théorique d'un catalogue.
Comme nous venons de le voir, la maintenance de votre pompe va influencer positivement le rendement de celle-ci, tout au long de sa vie.

Si une pompe présente un rendement exceptionnel à sa mise en route mais que le réglage du jeu hydraulique ne permet pas de se faire aisément, cet avantage énergétique sera très rapidement réduit à sa plus simple expression.

Il est donc indispensable de mettre en place, d'une part, des pompes qui présentent un moyen simple et efficace de régler ce jeu hydraulique, comme celui mis en œuvre par Gorman-Rupp dans ces modèles Super T, Super U et Ultra V, et d'autre part, des maintenances préventives pour optimiser le maintien de ce rendement.

Des moyens simples sont à votre disposition pour mettre en place cette maintenance préventive et vérifier l'état de santé de votre pompe. Manomètres à l'aspiration et au refoulement, voyants d'huile pour la garniture et les roulements, ampèremètre pour la consommation énergétique,... sont des éléments simples qui permettent de vérifier, tout au long de la vie de la pompe, son état de santé.

La protection de l'environnement passe également par l'économie d'énergie.

 

 


Je souhaite être rappelé par un expert
retour aux articles