Calcul volume de marnage poste de relevage

Volume de marnage

Comment calculer le volume de marnage d'un poste de relevage ?

Le volume de marnage est le volume compris entre le niveau haut de démarrage de la pompe et le niveau bas d'arrêt de celle-ci.
La calcul du volume de marnage se fait habituellement sur base de la formule suivante :
V=[Q x (1/n)]/([4 x (N-1)])

Avec n qui représente le nombre maximal de démarrage du moteur par heure. Cette valeur, définie par le bureau d'études et/ou le fabricant de la pompe ou du moteur, est souvent compris entre 6 et 10 pour un démarrage direct.
N qui représente le nombre de pompe
Q qui représente le débit en m3/h

Quelle est l'influence du variateur de fréquence sur ce calcul ?

Sans entrer dans des considérations technologiques, le variateur de fréquence permet de lisser les pointes d'intensité au démarrage du moteur. Le moteur ne demandera plus une période minimale utile à la dissipation de cette chaleur et un nombre pratiquement infini de démarrage pourra être envisagé. De ce fait, le calcul du volume de marnage sera modifié et son résultat pourra en être fortement réduit.

On comprend donc que le variateur de fréquence influencera directement le volume de marnage d’un poste de relevage.

Station de relevage avec pompes submersibles

Le volume « mort » nécessaire aux pompes submersibles

Dans la grande majorité des cas, la pompe submersible, équipée d'un moteur IP68, requiert la présence d'eau tout autour de celle-ci pour assurer son parfait refroidissement. Ce type de pompe requiert donc un volume « mort » d'eau, même si son moteur, piloté par un variateur de fréquence, ne l'exige plus. Ce volume « mort » entraînera inévitablement une plus grande décantation et formation de H2S.

La pompe « hors sol » ne nécessite pas de volume « mort »

De par le fait qu'une pompe « hors sol » dispose d'un moteur IP55, refroidi à l'air ambiant, aucun volume « mort » ne sera nécessaire. Si votre poste de relevage est piloté par variateur de fréquence, le volume de marnage pourra être réduite à sa plus simple expression.
Cela permettra de réduire la profondeur de la fosse lors d'une construction nouvelle ou d'envisager le pompage d'un débit bien plus important dans le cas d'une fosse déjà existante.

Le calcul du volume de marnage d’un poste de relevage a évolué avec la démocratisation du variateur mais également avec l’utilisation de pompes “hors sol” qui permettent de supprimer le volume mort du refroidissement des moteurs. Ces aspects techniques sont souvent négligés dans le dimensionnement d’un poste de relevage et pourtant ils peuvent fortement influencer le dimensionnement du poste de relevage, surtout dans des zones où sa construction peut être complexe.

Station de relevage avec pompes auto-amorçantes

Retour