Comment faire le bon choix du ROTOR d'une pompe à vis excentrée ?

Comment faire le bon choix du ROTOR d'une pompe à vis excentrée ?

Comment faire le bon choix du ROTOR d'une pompe à vis excentrée ?

Le bon choix du rotor, comme pour le stator, dépend essentiellement de l’effluent à véhiculer ainsi que du débit, de la pression et du passage libre recherché.

Abrasion, Corrosion, un peu des deux.

Les applications urbaines et industrielles d’une pompe à vis excentrée sont très variées et demandent une étude détaillée afin d’adapter au mieux la solution technique à cet environnement particulier.

Le choix de la métallurgie du rotor d'une pompe à vis excentrée

Acier, inox, inox duplex, inox revêtu. Chaque métallurgie du rotor a son application et son niveau de prix.

L’acier haute dureté sera essentiellement utilisé pour des applications de méthanisation. Il s’agit donc d’un acier ayant subi un traitement thermique de surface afin de renforcer sa dureté et sa résistance à l’abrasion.

L’inox sera retenu pour la majorité des autres applications. Compte tenu de la faible résistance à l’abrasion de l’inox, ce dernier sera, de préférence, revêtu d’une couche de chrome dur (hard chrome plated) de 0,1 à 0,2 mm. L’utilisation d’un inox comme support permet une meilleure accroche de ce revêtement mais évitera également à la corrosion, lors d’une attaque mécanique, de se propager sous cette couche.

Lorsque l’application est tant corrosive qu’abrasive, on privilège l’inox duplex, bien que plus couteux.

Le choix de la géométrie du rotor d'une pompe à vis excentrée

Différentes géométries sont proposées pour le rotor d’une pompe à vis excentrée.

Principalement, S (standard - rotor jaune sur notre dessin), L (Long - rotor rouge sur notre dessin), T (Tricam), H (High (rotor bleu sur notre dessin).

Un étage de vis excentrée se compose de deux ondulations. Ces deux ondulations vont créer deux cavités qui vont représenter un certain volume. Ce volume multiplié par la vitesse de rotation va générer un débit défini.

Par ailleurs, un étage va générer une pression théorique maximale de 6 bars.

En combinant le nombre d’étage, la géométrie du rotor et la vitesse de rotation, vous pourrez définir le débit et la pression maximale de refoulement de la pompe.

Habituellement, c’est un rotor de géométrie L qui est proposé dans la majorité des pompes à vis excentrée. Est-ce tout le temps la bonne solution ?

Les cavités d’un rotor de géométrie L présentent deux fois plus de volume que les cavités d’un étage d’une géométrie S. Toutefois, le rotor L présente moins de passage libre et une capacité moindre d’étanchéité entre les cavités dès la présence d’usure (influence directe de la capacité d’amorçage de la pompe à terme).

Il est communément admis que la durée de vie d’un rotor/stator de géométrie S est 3 à 4 fois plus important que le même matériel en géométrie L, tout autre chose restant identique.

Quand on sait que certaines pompes à vis excentrée demandent un changement de stator tous les 6 mois, avec un rotor tous les 18 à 24 mois, on peut imaginer que le différentiel de prix d’achat entre une géométrie L et S sera très vite rentabilisé.

Comment faire le bon choix du ROTOR d'une pompe à vis excentrée ?

En conclusion

Le choix d’un rotor d’une pompe à vis excentrée demande une attention particulière car il est souvent une pièce détachée à remplacer régulièrement.

En fonction de l’effluent à véhiculer mais également de la vitesse de rotation de la pompe, vous pourrez opter pour différentes métallurgies qui permettront d’augmenter sensiblement la durée de vie du cœur de votre pompe volumétrique.

Retour