Les conséquences du fonctionnement à sec d'une pompe à vis excentrée

Les conséquences du fonctionnement à sec d'une pompe à vis excentrée

Comme beaucoup de pompes volumétriques, le fonctionnement à sec d’une pompe à vis excentrée engendre très rapidement des dégâts importants au sein de la pompe. Comment et pourquoi les éviter ?

Les conséquences du fonctionnement à sec d'une pompe à vis excentrée

Le principe de fonctionnement d'une pompe à vis excentrée

La pompe à vis excentrée fait partie des pompes volumétriques, déplaçant une certaine quantité de fluide « emprisonné » de l’aspiration jusqu’au refoulement.

Dans le cas présent, le fluide est emprisonné dans les cavités formées par la rotation du rotor au sein du stator. Le fluide permet d’évacuer l’augmentation de chaleur due aux frottements entre le rotor et le stator mais également de lubrifier celui-ci afin que la rotation du rotor puisse s’effectuer sans trop de surchauffe.

L’ajustement entre le rotor et le stator devra donc être judicieusement défini par le constructeur de la pompe mais également en fonction de la viscosité, de l’abrasivité, de la température de l’effluent à pomper.

Qu'en est-il du fonctionnement à sec de la pompe à vis excentrée ?

Sans effluent, pas de lubrification et pas d’évacuation de la chaleur engendrée par ces frottements. Très rapidement, des températures importantes peuvent être atteintes avec une déformation possible du stator (élastomère) qui frotte contre le métal du rotor.

Il est complexe de donner une durée à partir de laquelle le fonctionnement à sec va endommager la pompe car cela dépend de la température de l’effluent, de la température externe mais également de la vitesse de rotation de la pompe et de l’élastomère en place.

Pour éviter ce fonctionnement à sec, une sonde de température pourra être placée au sein du stator, raccordée au coffret de commande afin de pouvoir arrêter le fonctionnement de la pompe dès que le seuil de température maximal sera franchi.

La fixation de la sonde de température est placée lors de la production du stator afin de se positionner dans la partie la plus épaisse du stator, entre deux cavités.

Remarquons qu’un fonctionnement à sec d’une pompe centrifuge pourra également engendrer des problématiques particulières mais, compte tenu de la technologie de ces pompes et des vitesses de fonctionnement, les premiers problèmes vont plus particulièrement se focaliser sur les faces de garnitures mécaniques.

Le fonctionnement à sec d’une pompe à vis excentrée est très rapidement dommageable pour sa durée de vie. L’installation d’une sonde de température permettra d’arrêter la pompe dès qu’une température excessive sera détectée.

Les conséquences du fonctionnement à sec d'une pompe à vis excentrée

Retour