La transmission mécanique d’une pompe à vis excentrée, source d’usure prématurée

transmission par cardan

La transmission mécanique d’une pompe à vis excentrée, source d’usure prématurée


La vis excentrée de ce type de pompe demande une transmission particulière qui va devoir suivre cette rotation excentrée de la vis dans son stator. Comment réaliser cette partie technique sans générer une usure prématurée de la transmission ?

La chaine cinématique d’une pompe à vis excentrée démarre du moteur électrique, passe par le réducteur pour arriver à la rotation axiale d’un arbre. De l’autre côté de la pompe, nous avons une vis excentrée qui effectue une rotation excentrée par rapport à l’axe de la pompe. Comment transmettre la rotation axiale de l’arbre « moteur » à la rotation excentrée de la vis sans créer d’usure prématurée ?

Deux grandes solutions sont présentes sur le marché

Une première au travers d’un arbre de transmission, se terminant par des rotules avec des goujons pour rattacher l’arbre moteur et à la vis excentrée.

Si nous considérons que la pompe, équipée de ce type de transmission, tourne à une vitesse de 250 tr/min et que la pompe fonctionne 12 heures par jour, ces goujons vont effectuer environ 65 Millions de rotations par année dans leurs rotules. On peut aisément imaginer que le jeu du goujon dans sa rotule va engendrer un battement qui, après les millions de rotations, va créer une usure prématurée. Certains constructeurs, conscients de cette problématique, vont équiper ces rotules d’une chemise remplaçable mais cela demande une maintenance avec un démontage de la pompe. Fréquemment, cette opération n’est pas faite ou ne peut pas être réalisée si la pompe n’est pas équipée de chemise à ce niveau.

La seconde solution consiste à utiliser une transmission par cardan. Comme pour les roues d’une voiture, ces cardans vont transmettre la rotation sans contrainte, au travers de deux axes de rotation équipés de roulements à aiguilles, lubrifiés à la graisse. L’ensemble de cette transmission, avec ces deux cardans et son arbre, est recouvert d’une manchette étanche qui évite à l’effluent pompé d’entrer en contact avec ces pièces.

En fonction de l’effluent véhiculé, différentes manchettes peuvent être proposées (NBR, EPDM, Viton) et une maintenance visuelle au travers des portes d’inspection peut être réalisée sans démontage de la pompe. Les cardans ne demandent pas de maintenance particulière avant plusieurs longues années.

Zone d’accroche préférentielle des filasses

De par le faible diamètre de certains arbres de transmission, les filasses ont la fâcheuse tendance à venir s’enrouler autour de ceux-ci. Avec une transmission par cardan, le diamètre de l’arbre est bien plus important et les filasses auront beaucoup plus de difficultés à venir s’enrouler autour de celui-ci, ce par, simplement, la circonférence à entourer.


En conclusion

Le choix de la transmission de la rotation du moteur jusqu’à la vis excentrée est un élément crucial pour la pérennité de votre pompe volumétrique.

On comprend facilement que la transmission par cardan va fiabiliser grandement la pompe à vis excentrée. Moins d’usure, moins de maintenance à réaliser, un accès plus aisé par les portes d’inspection. Ce sont loin d’être de petits détails techniques, rarement pris en considération dans le choix d’une pompe mais qui vont compter dans la tenue de votre pompe à vis excentrée.

Probleme filasses sur axe de transmission


Retour