Le test d’une pompe centrifuge à débit nul

Roue de pompe centrifuge usée

Le test d’une pompe centrifuge à débit nul

Votre pompe centrifuge ne donne plus le débit et/ou la pression escomptée. Est-ce que la roue de votre pompe est usée ou partiellement bouchée ? Est-ce que cela provient du jeu hydraulique trop important ? Est-ce que la pompe entre en cavitation ? 

Voici une partie des questions que l’exploitant, face à ce type de problématique, peut réellement se poser.

Le test à débit nul de la pompe en place va permettre de donner un certain nombre de réponses qui pourront expliquer la situation.


Le courbier Débit/Pression

Chaque pompe centrifuge est définie hydrauliquement par le biais d’une courbe ou d’un courbier Débit/Pression.

En fonction du modèle de la pompe en place, du diamètre de la roue installée ainsi que de la vitesse de rotation du moteur (voir la fréquence de fonctionnement du variateur si le moteur est piloté par ce dernier), vous pourrez retrouver la courbe spécifique de la pompe vous permettant de connaitre, pour un débit donné, la HMT restituée par la pompe.

En prolongeant cette courbe jusqu’à l’axe des ordonnées (débit nul), vous pourrez relever la pression théorique à débit nul de la pompe et la comparer à celle que vous pourrez lire sur site.

Courbier de pompe centrifuge

Le test à débit nul

La très grande majorité des pompes centrifuges permettent un fonctionnement ponctuel avec la vanne de refoulement totalement fermée. Ainsi, par le truchement des manomètres à l’aspiration et au refoulement, l’opérateur réalisant ce test pourra relever ces deux valeurs et définir la pression réalisée par la pompe à débit nul. Ainsi, il pourra contrôler si la pompe réalise bien la pression escomptée.

Supposons que cette pression relevée est quelque peu plus faible, on peut en déduire que la roue et/ou plaque ou l’anneau d’usure ne sont plus optimales. 

Sur base de cette chute d’efficacité, le point de fonctionnement va suivre le tracé d’une nouvelle courbe virtuelle, parallèle à l’ancienne mais passant par cette valeur à débit nul. Ainsi, l’opérateur pourra, le temps du réglage du jeu hydraulique ou du remplacement de la roue, utiliser cette nouvelle courbe de pompe pour confirmer le débit et/ou la pression au point de fonctionnement.


Pression à débit nul

L’utilisation des manomètres

Ce test nécessite l’utilisation de manomètres, tant à l’aspiration qu’au refoulement. Toutefois, pour le cas d’une pompe submersible, il ne vous sera pas possible d’installer un manomètre à l’aspiration de la pompe qui se situe dans votre poste de relevage, sous 2 ou 3 mètres d’eaux usées.

Il faudra donc tenir compte de la hauteur d’eau dans la fosse (valeur à l’aspiration), de la valeur au refoulement lue par le manomètre et d’estimer la hauteur géométrique entre la pompe et le manomètre ainsi que les pertes de charges qui pourraient être engendrées par le morceau de canalisation et ces accessoires.


Manomètres à l'aspiration et au refoulement

Retour