Accueil > Blog > Le rendement hydraulique de votre pompe

Le rendement hydraulique de votre pompe


Blog
Le rendement hydraulique de votre pompe

Porter votre choix sur une pompe de relevage avec un très haut rendement hydraulique est une bonne chose en soi mais ne vous permet malheureusement pas de vous assurer que ce rendement hydraulique soit maintenu tout au long de la vie de cette pompe. Comment y remédier ?

 

Un peu de théorie


Le rendement hydraulique d'une pompe est défini par le rapport entre la puissance hydraulique à la sortie de la pompe et la puissance mécanique fournie à l'arbre de la pompe.

Le design de la roue, les frottements mécaniques internes, les jeux hydrauliques, ... font que la pompe présente un rendement hydraulique théorique donné. De par la présence de matière plus ou moins abrasive dans l'effluent, ces jeux hydrauliques vont tendre à augmenter, réduisant le rendement intrinsèque de la pompe.

Les pompes de relevage centrifuges sont fréquemment équipées d'une roue semi-ouverte, équipée d'une plaque ou d'un anneau d'usure, positionnée en face de celle-ci. Si le constructeur utilise le terme « d'usure » pour qualifier celui-ci, c'est que cet anneau présente une métallurgie plus tendre que la roue. A la longue, l'épaisseur de cet anneau et donc la distance entre ce dernier et les aubes de la roue va tendre à se modifier, faisant chuter, d'une part, le rendement hydraulique de la pompe mais augmentant, d'autre part, la recirculation entre les parties de hautes et basses pressions dans la roue, augmentant le risque de bouchage par les lingettes.

Pour garantir le maintien de cette efficacité hydraulique tout au long de la vie de la pompe, l'exploitant devra pouvoir ramener cette distance à sa valeur initiale, compensant ainsi l'usure de l'anneau.

 

Mais comment se rendre compte que la pompe demande d'effectuer ce réglage du jeu hydraulique ?


Une pompe centrifuge génère une pression de refoulement et celle-ci est mesurée par un manomètre. Dès qu'une baisse de pression est relevée pour un point de fonctionnement donné, on peut supposer que le jeu hydraulique n'est plus adapté et qu'un réglage sera nécessaire.

 

Deux solutions se présentent à l'exploitant.

 

• L'ajustement du jeu hydraulique entre l'anneau et les aubes de la roue est possible, par le biais d'un réglage sur la pompe.
• Si aucun réglage n'est possible, il faudra envisager le remplacement pur et simple de l'anneau d'usure dès qu'il présentera un début d'usure.

 

Les pompes Gorman-Rupp Super T et Ultra V disposent de prises manométriques sur les brides d'aspiration et de refoulement des pompes et permettent d'effectuer ce réglage du jeu hydraulique sans outil bien particulier.


Par le truchement d'écrous crantés sur le couvercle d'accès à l'hydraulique, l'exploitant pourra ramener l'anneau d'usure à la distance idéale entre celui-ci et les aubes de la roue.

Cette opération simple et rapide permettra d'assurer le maintien du rendement hydraulique, tout au long de la vie de la pompe.

 

Une économie substantielle en énergie rarement prise en compte lors du choix de l'organe de pompage.

 


Je souhaite être rappelé par un expert
retour aux articles