Accueil > Blog > Augmentation du débit d'un poste de relevage urbain existant

Augmentation du débit d'un poste de relevage urbain existant


Blog
Augmentation du débit d'un poste de relevage urbain existant

Le développement d'un nouveau lotissement, le déploiement d'une zone industrielle ou artisanale font qu'un poste de relevage urbain peut recevoir une augmentation substantielle de débit qui ne pourra être couverte par les pompes en place.

 

Cette augmentation de débit demanderait la mise en place de pompes plus grosses qui ne pourront être installées dans le poste de relevage existant.

 

Comment résoudre ce problème ? Habituellement, en installant un nouveau poste de relevage urbain plus important à côté de l'existant.

 

Cela demande toutefois une nouvelle emprise au sol avec un déplacement des canalisations d'arrivée et d'évacuation des eaux usées. Le génie civil demandera également une étude des sols pour confirmer la faisabilité de ces travaux. Un niveau de nappe phréatique trop élevé, un sous-sol rocailleux, un dénivelé trop important peuvent rendre ces travaux assez complexes, sans tenir compte de l'indisponibilité du poste de relevage durant le basculement.

 

Pourquoi pas placer les pompes « hors sol » tout en gardant le poste de relevage urbain en place ?

 

Souvent délimité par un grillage tout autour du poste existant avec le tableau de commande des pompes, cette surface pourra être judicieusement mise à disposition d'un poste « hors sol » pour y abriter des pompes auto-amorçantes. Plus de génie civil autre que le coulage d'une simple dalle en béton au niveau du TN. L'installation des canalisations d'aspiration pourra se faire avec les pompes existantes en place et aucune indisponibilité du poste de relevage ne devra être prise en considération.


La station « hors sol » viendra totalement équipée et testée au point de fonctionnement demandé par l'application, avec les automatismes de fonctionnement déjà en place. Il suffira de déposer le local préfabriqué sur la dalle de sol, d'y raccorder les arrivées et départs des canalisations ainsi que l'alimentation électrique. Un jeu d'enfant et un gain réel de temps sur le chantier.


De plus, les équipes de maintenance ne devront plus utiliser les palans pour remonter les pompes puisqu'elles seront déjà « hors sol » et facilement accessibles. Plus de certification nécessaire pour le travail dans un espace confiné et l'intervention d'une seule personne sur la pompe sera, le plus souvent, bien suffisant.


Et l'augmentation de débit ?


Comme les pompes sont « hors sol », elles ne sont plus dépendantes d'un volume de bâche, ni même d'un volume mort de refroidissement des moteurs submersibles. Le volume de marnage pourra ainsi être totalement réduit. Un besoin ultérieur d'augmentation de débit ? Il suffira soit d'augmenter la puissance du moteur en place ou de passer sur le modèle de pompe plus important.


Pourquoi se rendre la vie compliquée par des pompes enterrées lorsqu'elles peuvent être installées simplement en surface !

 

 


Je souhaite être rappelé par un expert
retour aux articles