Accueil > Blog > Comment réhabiliter un poste de relevage sans toucher au génie civil?

Blog


Blog
Comment réhabiliter un poste de relevage sans toucher au génie civil?

Le développement urbain engendre, pour certaines stations de pompage, une augmentation importante du débit qui ne peut être reprise par les pompes en place. La taille de la fosse existante ne permet pas toujours d'accueillir de plus grosses pompes, d'autant plus que, pour des réseaux peu séparatifs, les régimes « temps sec » et « temps de pluie » demandent de couvrir de larges plages de débits. Quelles solutions innovantes peuvent être mises en œuvre ?

 

Habituellement, ces problématiques requièrent la construction d'un nouveau poste avec, le cas échéant, des pompes « temps sec » et des pompes « temps de pluie ». L'aménagement des lieux ne permet pas toujours d'effectuer ces travaux de génie civil, sans compter les problèmes de basculement d'une station à l'autre, tout en assurant la continuité de service.

 

Dans certains cas, la solution ne se situe dans le poste de relevage mais au-dessus de celle-ci. Sans parler des difficultés de maintenance des pompes submersibles et des nouvelles certifications nécessaires pour accéder à ces espaces confinés, réhabiliter un poste de relevage en plaçant les pompes « hors sol » va permettre de réduire sensiblement les coûts de génie civil ainsi que les temps d'intervention.

 

Comment réhabiliter votre poste de relevage ?

Ces pompes « hors sol » vont uniquement avoir leurs canalisations d'aspiration dans la fosse existante. Comme le refroidissement des moteurs « hors sol » ne doit pas être assuré par l'effluent, les hauteurs de marnage peuvent être fortement réduites, diminuant également les stagnations des eaux usées (réduction de la décantation et de la formation de H2S).

 

Ainsi, votre poste de relevage pourra être réhabilité pour le débit complémentaire.

 

Les nouveaux groupes de pompage pourront être installés sur le terrain naturel, en gardant les pompes existantes en service durant cette phase de travaux. Les canalisations d'aspiration et de refoulement pourront être installées et le basculement pourra très rapidement se faire, tout en garantissant la continuité de service.

 

Une solution simple à mettre en œuvre ?
Oui mais surtout très économique car, dans ce type de projet, ce ne sont pas les pompes qui impactent le budget mais le coût de la création de ce nouveau poste et la démolition de l'ancien, sans compter l'emprise au sol et le temps d'exécution.
Des solutions « clef en main » avec l'armoire de contrôle et ses automatismes, les vannes d'isolement et les clapets anti-retour peuvent même être proposées, réalisées et testées en atelier aux points de performance demandés, . . . et installées en quelques heures seulement.

 

Equipée de pompes centrifuges auto-amorçantes pour liquides chargés
Une très large gamme de pompes auto-amorçantes pour liquides chargés peut équiper ces postes de relevage « hors sol », vous permettra de couvrir des débits de quelques m3/h jusqu'à près de 1.000 m3/h avec des pressions de 3 à 10 bars, suivant les modèles. Passage libre jusqu'à 76 mm, hauteur d'amorçage jusqu'à 7,60 m, accessible sans palan, sans certificat Catec, pour une maintenance préventive aisée.

 


Je souhaite être rappelé par un expert
retour aux articles